Vous êtes ici :  Accueil > Judith et Holopherne

Judith et Holopherne

Comment incarner le mythe de Judith et Holopherne ?

Judith, dessinPar la traversée de l'histoire de l'art du 16e au 21e Siècle, par une interrogation sur le figure féminine revendicatrice, par la question de l'identité et par une exploitation plastique et conceptuelle qui relève tant du défi que de la facétie.

Plus fabuleuse que dramaturgique, cette reformulation fait se côtoyer l'ancien pictural et le contemporain numérique. Une dialectique s'ouvre alors sur l'anachronisme, la manipulation spatiale et le statut de l'image : originale, citée, détournée, sectionnée, numérisée, transformée...

La déclinaison et la répétition accentuent le caractère intemporel et perpétuellement réinvesti du mythe.

Le geste de section de Judith se réalise à travers la multiplicité des supports et des outils utilisés.

Résumé du livre de Judith

Le livre de Judith a été composé en Palestine vers la fin du IIe Siècle avant notre ère.
Dans la petite ville de Béthulie, en Samarie, les juifs sont assiégés par l'immense armée d'Holopherne, lieutenant du roi babylonien Nabuchodonosor. Tout paraît perdu. Alors une jeune et belle veuve, Judith, reproche à ses compatriotes leur manque de confiance en Dieu.
Elle se rend dans le camp d'Holopherne, le séduit et pendant qu'il somnole à demi-ivre, lui tranche la tête. Privés de leur chef, les ennemis s'enfuient et le peuple exalte l'héroïne.

Introduction du livre de Judith dans "La Bible", collection Bouquins 1990.



photogreffe coupe tete kopf jeu